Conseils pour une vanlife responsable

Le "vanlife" incarne bien plus qu'un simple engouement pour les voyages en van aménagé. C'est un mouvement de vie en constante expansion. Elle attire des âmes en quête d'aventure, de liberté et de simplicité. Enraciné dans la fusion entre la mobilité et le confort domestique, le vanlife offre une échappatoire moderne à la routine conventionnelle.

Des adeptes de tous horizons embrassent ce style de vie nomade, où la route devient le guide et le véhicule, le refuge. Cette exploration des horizons inconnus, cette symbiose avec la nature et cette réduction à l'essentiel définissent l'essence du vanlife, transformant les rêves d'exploration en une réalité sur roues.

A lire en complément : A partir de Marco Polo ou de Treviso, comment se rendre à Venise centre ?

Brève histoire du vanning

L'idée de voyager en caravane, que ce soit en van ou en véhicule récréatif (VR), remonte aux années 1800. En Europe, les gitans avaient déjà adopté la caravane couverte en raison de leurs nombreux déplacements. Aux États-Unis, le premier VR motorisé a fait son apparition en 1904. Cependant, il a fallu aux grandes entreprises d’attendre l'après-guerre (1950) avant d’emboîtent le pas.

Les véhicules motorisés Ford, Hymer, Airstream et le célèbre Winnebago ont commencé à se répandre. Pendant la période du mouvement Peace and Love dans les années 1960, pratiquement n'importe quel véhicule devenait un potentiel lieu de résidence : fourgonnette, camion, automobile et même l'emblématique autobus scolaire.

A voir aussi : L’Escape game pour un EVG à Paris inoubliable

Ainsi, ce sont les milléniaux qui ont apporté la touche la plus contemporaine à l'histoire de la vie en caravane. La création du "vanlife" par Foster Huntington en 2009 a marqué le début de la tendance telle que nous la connaissons aujourd'hui. Visitez le site de Beyond Limits pour en savoir davantage.

Un véhicule parfaitement adapté ?

Trouver le véhicule idéal d’un coup n’existe pas. Le choix d'un véhicule parfait dépend d'une multitude de facteurs très personnels, comme : votre budget, vos besoins, vos intentions d'utilisation, vos connaissances mécaniques et votre condition physique.

Par conséquent, ne vous emballez pas pour le premier véhicule attrayant rencontré. Dresser d'abord une liste précise de priorités permettra de restreindre les options disponibles. C'est uniquement de cette manière que vous pourriez obtenir votre véhicule de rêve.

Quelle attitude adopter ?

Il n'existe pas de code d'éthique officiel destiné aux personnes vivant en van ou voyageant ainsi. Par contre, la communauté suit une série de règles tacites.

Voici quelques-unes de ces règles :

  • Avant de passer la nuit quelque part, discutez auprès du propriétaire du site ou du commerce si vous êtes autorisé à vous installer. Sinon, des désaccords pourraient surgir.
  • Soutenez les commerces locaux. Même si le fait de faire une pause ou de stationner gratuitement pour la nuit peut sembler économique, essayez d'aller manger au restaurant local et de faire vos courses à l'épicerie du coin.
  • Soyez discret. Évitez de déranger les résidents des endroits où vous êtes en visite. Ne fais pas de bruit excessif, de musique forte ou de groupe électrique imposant. Ne vous montez pas vos tentes près des espaces publics.
  • Ne laissez rien derrière vous à savoir les déchets, les nourritures et les liquides. Rien, quels que soient les motifs. L'utilisation de contenants réutilisables est une option responsable afin de réduire votre impact environnemental.
  • Gardez une distance raisonnable avec les établissements vous accueillant. Les grands magasins, par exemple, acceptent parfois les vanlifers. Cependant, ils ne tolèreront pas si vous vous installiez devant leur porte dans le but de faire vos vacations matinales (brossage des dents, toilettes, etc.).
  • Laissez l'endroit dans un meilleur état. Il est courant que les adeptes du vanlife ramassent les déchets déjà présents sur les sites qu'ils visitent. Encouragez cette pratique et incitez les autres voyageurs à en faire autant.
  • Ne modifiez pas l'environnement. Résistez à la tentation de tailler des arbustes, de déplacer des pierres ou même de tondre l'herbe dans l’intention d’obtenir une meilleure vue depuis le bord d'une falaise au réveil. Restez sur les sentiers déjà empruntés, c'est le principe à suivre.

L'avenir du mode de vanlife : combinaison entre voyages et travail

D’après de nombreux travailleurs, le télétravail a eu des impacts positifs sur leurs travails. Ainsi, la tendance à mener une vie en van est en train d'évoluer. Initialement ravivée par les milléniaux sans attaches, capables de travailler avec un ordinateur portable, cette tendance gagne de nouveaux adeptes. Qu’il s’agisse des individus plus âgés, des professionnels, des familles et des entrepreneurs.